Répartition des notes

0/5
1/5
2/5
3/5
4/5
5/5

Répartition par type

Derniers achats

4. Toujours un peu plus loin" class="tooltip cover-160">

À propos

Inscription 08 décembre 2013
Age 49 ans
Sexe Homme

Statistiques

506 achats prévus

Réseau

Activité récente

Lord Machin
il y a 4 ans
.
Lord Machin
il y a 5 ans
Sans paroles. La réaction de Maëster: http://maesterbd.wordpress.com/2015/01/07/que-dire/
Lord Machin
il y a 5 ans
Lord Machin est fan de Chris Ware
Lord Machin
il y a 5 ans
Lord Machin a marqué la série Building Stories comme incontournable
Lord Machin
il y a 5 ans
Lord Machin a modifié son statut
Enfin de retour sur BDphile!
Lord Machin
il y a 5 ans
Lord Machin à commenté son propre profil
@Geoffrey Eh oui! Fallait bien rendre hommage à l’inventeur de l'Art qui nous passionne tant ici… Et illustre Helvète, qui plus est! ;o)
Lord Machin
il y a 5 ans
Lord Machin a obtenu un nouveau badge

Indic timide

1 commentaire
Lord Machin
il y a 6 ans
Lord Machin
il y a 6 ans
Lord Machin est fan de Jean Cabut
Lord Machin
il y a 6 ans
Lord Machin a commenté l'album Li'l Abner (One-shot)

Li'l Abner

Tome 0 : Li'l Abner - 1939-1940

Auteurs
Alfred Caplin (Scénario)
Alfred Caplin (Dessin)
Benjamin Legrand (Traduction)
Martine Ségard (Textes)
Édition
Futuropolis - Mars 1983
Collection
Copyright
Format
106 pages
EAN
978-2-7376-5227-1
Note moyenne
(1 vote)
Votre vote

C'est un de ces hasards dont la vie a le secret. Une de ces coïncidences auxquelles on prête attention qu'après coup. J'ai fini de (re)lire Li'l Abner hier, 29 janvier 2014. Je ne le savais pas encore, mais hier également le premier traducteur de la bande dessinée par Al Capp a tiré sa révérence. Certes, cet album n'est pas celui paru aux Éditions du Square en 1971, traduit par Cavanna. Mais voilà: Cavanna est mort, il a passé l'arme à gauche, il a cassé sa pipe. Cette "salope infâme" de maladie l'aura finalement eu. J'aime à penser qu'il poussait encore un de ses mémorables coups de gueule à son encontre, avant de s'en aller. C'est un sale janvier. Delaby: parti. Cavanna: parti. Que l'émotion soit grande pour Delaby, c'est normal: il était jeune, il avait encore un potentiel énorme devant lui, qui restera inachevé. À 90 ans, le décès de Cavanna est triste mais plus dans l'ordre des choses. Pourtant, sa disparition ne me fait pas moins d'effet. Cavanna aimait la BD: il a souvent traduit des beaux ouvrages que nous serions bien en peine de trouver en français autrement, dont le classique "Max & Moritz" de Wilhelm Busch. Il s'agissait souvent d'ouvrages difficiles à traduire, pour diverses raisons, mais il s'en est sorti avec brio. Seul lui ou Delporte ont pu traduire certains textes immortels mais obscurs de la BD dans notre langue en gardant toute la saveur de l'original. Cavanna aimait aussi écrire. Et il écrivait rudement bien, l'animal! Une plume trempée dans la verve et le verbe que les tristes tâcherons d'aujourd'hui (je m'y inclus) se nommant journalistes devraient se contenter de regarder et admirer avec respect, plutôt que de prétendre à tout vent qu'ils sont capables d'en faire autant... Même si l'édition Futuropolis de Li'l Abner n'est pas celle traduite par Cavanna, je vais donc lui laisser décrire cette merveille de série en ses propres mots, tels qu'il les avait forgés dans Charlie Mensuel à l'époque. Hommage à un géant de l'écriture, qui savait si bien parler des géants de la BD. -- "*Introduction à Dogpatch* II y a eu deux chocs dans ma vie. À quinze ans, j'ai rencontré Gargantua. À trente, Li'l Abner. Je veux vous faire connaître Li'l Abner. Li'l Abner, c'est le Gargantua du XXème siècle. Li'l Abner est inconnu en France, naturellement. Pourtant, la France ne rechigne pas, d'ordinaire, sur ce qui vient d'Amérique, le meilleur et le pire. Plutôt le pire. Mais Li'l Abner, le public de chez nous n'aimerait pas. Les éditeurs de chez nous sont formels. Les éditeurs connaissent le public, c'est leur métier. Moi, le public, je ne le connais pas. Moi, Je SUIS le public. Li'l Abner, moi, je m'en ferais mourir. Je ne vais pas vous faire l'article. Voilà l'objet. Vous aimez ou vous n'aimez pas. Je vous jette, en vrac, une poignée d'adjectifs, choisissez : énorme, imbécile, vulgaire, amoral, vachard, cynique, tendre, dingue, infantile, commercial, truculent, absurde, morbide, merveilleux. Si vous n'aimez pas, tant pis. Tant pis pour VOUS. Vous passez à côté de quelque chose. Moi je vous le dis : Li'l Abner, c'est une épopée. Et je m'y connais en épopées. Si vous êtes ce qu'on appelle un homme fait, ça vous venge de la résidence, de la moquette et des traites de la voiture. Si vous êtes encore un jeunot, ça vous venge d'avance de tout ça. Surtout, — surtout ! — Li'l Abner possède une qualité que n'ont aucune de ces emmerdantes prétentieuses sophistiquées histoires à l'érotisme compliqué et niais qui se veulent "bandes dessinées pour adultes". Une qualité formidable : Li'l Abner pête de santé. Essayer de traduire Li'l Abner, c'est pas rien. Je suis très ému. Je ferai de mon mieux. Mais, quoi que je fasse, je ne pourrai jamais vous faire passer sur la langue la saveur inimitable de l'original. Oh, que je voudrais vivre à Dogpatch !"
Lord Machin
il y a 6 ans
@Mikaya: on peut donner un prix à ton idée de prix bdphile? "Le Phylactère d'or va à..."
Lord Machin
il y a 6 ans
Excellente idée! Il faudrait peut-être discuter de quels prix inclure (si on les met tous, pratiquement tout le monde a gagné un prix à un moment donné). Il y a des incontournables évidents, mais peut-être les spécialistes présents sur le site pourront nous en indiquer d'autres moins évidents mais de qualité?
Lord Machin
il y a 6 ans
J'apprends du même coup que Cavanna a également passé l'arme à gauche: triste début d'année!
Lord Machin
il y a 6 ans
Oh, mince... C'est toujours une triste nouvelle lorsqu'un talent disparaît, mais en plus si jeune...
Lord Machin
il y a 6 ans
Lord Machin a commenté l'album Pogo - 3. Pogologie

Pogo

Tome 3 : Pogologie

Auteurs
Walt Kelly (Scénario)
Walt Kelly (Dessin)
Yvan Delporte (Traduction)
Édition
Dupuis - Janvier 1967
Collection
Gag de poche
Format
126 pages
EAN
Note moyenne
(1 vote)
Votre vote

Ah, Walt Kelly... Son oeuvre, et tout particulièrement Pogo, aura influencé plusieurs générations de cartoonists, et non des moindres: George Herriman (Krazy Kat), Sir John Tenniel (les gravures classiques d'Alice), Bill Watterson (Calvin & Hobbes), voire Patrick McDonnell (Mutts, ou Earl & Mooch en français)... Il est donc toujours surprenant pour moi de constater combien Kelly et son poétique Pogo sont peu connus dans le contexte francophone. Si vous aimez déjà Pogo, ou si vous désirez le découvrir, il y a de fortes chances que vous le fassiez via les albums originaux en anglais! Certes, traduire le langage particulier des personnages de Kelly, leurs idiotismes et leurs savoureux jeux de mots est une tâche ardue, voire impossible... Il aura fallu rien de moins que le génie de Delporte pour traduire ces trois albums au format de poche: à ma connaissance, la seule traduction en français de Pogo à ce jour! Et Delporte y parvient brillamment, adaptant à notre culture plus que traduisant littéralement les propos des animaux habitant les marais d'Okefenokee. Un certain capitaine dirait probablement que ces histoires sont à la fois simples et à la fois compliquées... Plusieurs niveaux de lecture se croisent dans Pogo, et si on plonge avec délectation dans le trait délicat et somptueux de Walt Kelly et qu'on flotte sur la poésie absurde de ses gags, c'est en relisant plusieurs fois de suite ses albums que l'on finit par découvrir couche après couche de double sens, de non-sens, de jeux de mots, de parodies verbales et physiques de notre société humaine. Pogo est un très grand chef d'oeuvre injustement méconnu du grand public sous nos latitudes. On peut rêver de voir un jour enfin une édition digne de ce bijou en français, mais il faudra vraiment trouver un dialoguiste hors pair pour sa traduction! En attendant, vous pouvez soit le lire dans sa version originale si vous le pouvez, ou alors chercher dans les occasions ces trois livrets de chez Dupuis et découvrir un extrait cette merveille dans notre langue.
Lord Machin
il y a 6 ans
Lord Machin a commenté l'album Chat (One-shot)

Chat

Tome 0 :

Auteurs
Bernard Kliban (Scénario)
Bernard Kliban (Dessin)
Édition
Vitamine - Avril 1983
Format
78 pages
EAN
978-2-2290-1200-2
Note moyenne
(1 vote)
Votre vote

Le chat sait se faire mystérieux. Il n'est donc pas trop surprenant de constater que "Chat" est un drôle d'OVNI. Kliban dessine ses matous sous toutes les coutures, dans un style très personnel et (pardonnez-moi le jeu de mots involontaire) avec une belle patte, Sans beaucoup de paroles, mais avec pas mal de miaulements, ce petit album à l'italienne peut se lire assez rapidement. Mais la surprise nous guette dans sa manière de traiter le sujet: on pourrait s'attendre à une série de gags félins, avec variations sur le thème "capture d'une souris/d'un poisson", "emmer...nuyement des humains" et ainsi de suite, mais il n'en est rien. "Chat" est en réalité une suite de pages non-sense, allant du kit de construction d'un chat à des portraits de greffiers dans des attitudes tout à fait familières à qui partage son logis avec l'un d'eux, en passant par des gags de bon aloi, des jeux de mots en images, bref, une compilation absurde et des "absurbesques" que n'aurait pas renié l'Oulipo. Certainement un beau cadeau à faire à qui aime les chats ou le dadaïsme (si vous parvenez à trouver cet album). Et si vous tombez sur la version anglaise, elle ira tout aussi bien: "Chat" est essentiellement une oeuvre visuelle.
Lord Machin
il y a 6 ans

Groo

Tome 0 : Groo le barbare

Auteurs
Sergio Aragonés (Scénario)
Sergio Aragonés (Dessin)
Martine Ségard (Textes)
Jacques Collin (Traduction)
Pierre Scias (Traduction)
Isabelle Rabarot (Couleurs)
Édition
Zenda - Janvier 1991
EAN
978-2-8768-7071-0
Note moyenne
(2 votes)
Votre vote

Aragonés est un ciseleur baroque. Il truffe ses cases de détails savoureux, et ses arrière-plans ne sont parfois pas sans rappeler les délires de Jacovitti ou de Loup. Ces excès agréables à l'oeil curieux cachent un personnage, à mon goût, un peu trop simple pour susciter du plaisir sur plus d'un album ou deux. Groo, barbare obtus et bagarreur, parcourt les cases en semant confusion et destruction: voilà l'essentiel du scénario, répété au fil des pages et des albums. Pourtant, tout comme la pomme de Newton gotlibienne, cette répétition finit par devenir un running gag charmant, et on sourit aussi à la lecture d'un album de Groo. Le barbare d'Aragonés a fini ainsi par rejoindre Conan ou le Cohen de Pratchett dans l'imaginaire commun. À lire une fois, si vous tombez sur un album dans un bac d'occasions, pour le plaisir du détail et le dessin fouillé. Mais peut-être pas plus, à mon avis. D'ailleurs, il me semble que les traductions françaises n'ont pas été nombreuses et n'ont pas vraiment "pris" à l'époque...
Lord Machin
il y a 6 ans
Lord Machin
il y a 6 ans
Lord Machin
il y a 6 ans
Protection des mineurs

Attention, la page que vous souhaitez consulter contient des visuels réservé aux personnes majeures.

En cliquant sur OUI, J'AI PLUS DE 18 ANS, vous certifiez avoir pris connaissance des obligations suivantes :

  • Je suis majeur et averti du caractère érotique des images sur cette page.
  • Je certifie ne pas le faire connaître à des mineurs et m'engage à mettre en oeuvre tous les moyens existants à ce jour pour empêcher un mineur d'utiliser mon ordinateur pour parvenir sur cette page.
  • Je décharge l'éditeur de ce site de toute responsabilité si un mineur vient à accéder sur ce site par négligence de ma part de quelque manière possible.
Connexion