bdphile

+32

Prix des BD

Idée proposée par MetaFredo le 8 août 2017 à 18:40 - 6 commentaires
Lorsque je crée une nouvelle BD dans ma collec, il n'y a que les prix en €uro qui s'affiche, or j'ai débuté ma collection il y a prêt de 30 ans et toutes les étiquettes des BD de cette période sont en francs.
Non pas que ça me dérange de faire la conversion, mais dans l'esprit de la collection il serait bien que pour cette période les prix soient affichés en franc avec éventuellement un convertisseur euro à côté qui permet de recouper le grand total de la valeur de la collection.

Commentaires & avis

  1. Madfox
    Il y a 2 mois

    mouais 6.56

    • bebel62
      Il y a 2 mois

      Cela ne sert a rien, car il y a 30 ans une BD a 1F00 ne valais pas 0?15 d'aujourd'hui.

      • MetaFredo
        Il y a 2 mois

        Pour ma part je n'ai jamais acheté de BD à 1F00, je crois que même mes parents n'ont pas connu cette période, peut-être les premières éditions des Tintin du grand-père, mais là c'est plutôt 60 ou 70 ans et c'est un autre débat...

        Il y a 20-30 ans, mes BD qui ont toujours leur ticket de prix au dos indiquent plutôt des valeurs de 50,35 F pour un Dallas Bar, 75,50 F pour un Margot et 47,40 F pour un Tuniques Bleues. J'ai pris 3 BD au hasard j'aurai pu en prendre bien d'autres.

        Il est vrai qu'indiquer les valeurs d'achat de l'époque ne correspond plus à la valeur d'achat d'aujourd'hui, je m'explique ; une BD achetée à l'époque 50 F, soient 3,26? se négociera aujourd'hui plutôt aux alentours de 11?. Donc "oui" il y a un énorme différentiel. A mon sens il faut rester cohérent avec l'édition et indiquer la vrai valeur d'achat de l'époque. Ensuite les dates d'achat et/ou de parution renseignées sur la fiche permettront de comprendre pourquoi il y a une telle distorsion entre la valeur d'achat et la valeur actuelle. En allant plus loin le site pourrait même proposer une conversion de cette valeur de l'époque en valeur de collection, mais là... c'est peut-être compliqué.

        Ma demande se rapportait à une fiche BD que j'étais en train de créer car elle n'existait pas encore dans la base commune, et donc appliquer le taux de change comme le soumet Madfox n'était pas la solution. Je ne puis indiquer 3,26? ni 11?. Alors quelle est la solution qui satisfera à la fois celui qui renseigne une fiche inexistante de la base et celui qui veut connaître la valeur d'achat et/ou de remplacement de sa collection. Ce dernier point peut-être également très important notamment pour les assurances qui ne rentrent pas forcément dans le débat de savoir s'il s'agit d'une 1ère édition ou de la dixième en cas de sinistre, chose qui m'est malheureusement arrivé pour une cinquantaine de bouquins dans un dégât des eaux. Pour info, cela c'était bien terminé dans mon cas pour mon remboursement, il a été facile d'apprécier la valeur des ouvrages, ils étaient encore tous facilement identifiable bien que abimés par l'eau. Mais dans le cas d'un incendie, que se passerait-il ?

        Par curiosité je vais aller voir dans la base commune à quel prix sont indiquées les premières éditions des Tintin. Peut-être que la solution est là et qu'elle existait déjà.

        • MetaFredo
          Il y a 2 mois

          Je suis curieux, je viens d'aller voir les Tintin. Déjà j'ai cherché un moment avant de comprendre que c'était "Aventures de Tintin. Puis j'ai trouvé.

          Pour les premières éditions de tintin au Congo, 1942, il n'y a pas de prix. Je ne suis pas surpris.
          Ensuite en faisant défiler la base j'arrive à une édition de 1982 où il est indiqué 12,00 ?. Ce n'est pas cohérent et ce n'est pas historique.
          En continuant, l'édition de 1984 indique 4,99 ?, ce n'est pas plus cohérent.

          Le débat est lancé, quelle est la solution ?

          • Papadji
            Il y a 2 mois

            Si c?est un souci de "preuve" pour les assurances, les prix en base commune ne sont pas pertinents, la valeur des albums effectivement détenus en bdthèque variant selon l?état de conservation.
            Il faut également tenir compte du contrat d?assurance :
            La valeur de remplacement implique de ne se baser que sur la côte au moment du sinistre.
            La valeur conventionnelle se base sur le prix déclaré à la signature du contrat, moins un pourcentage annuel d?usure, ce qui n?est pas crédible quand une collection prend de la valeur avec le temps.
            C?est pourtant le type de contrat "par défaut" quand la collection fait partie d?une estimation globale "meubles" d?une habitation.
            Dans la pratique, les assureurs préfèrent un arrangement à l?amiable pour le prix plutôt qu?une expertise génératrice de frais.
            L?essentiel étant de prouver l?existence réelle de la collection avant sinistre par des photos. (le métrage de rayonnage identifiant les lieux suffit la plupart du temps, avec des photos supplémentaires pour les albums de grande valeur)
            Il faudrait donc disposer de la côte de toute façon : soit pour la valeur de remplacement, soit comme indication de prix avant la souscription du contrat, en veillant à adapter ce prix de temps en temps (variation de la côte et/ou de l?importance de la collection).

            • Adrien Lauqué
              Il y a 2 mois

              Epineux sujet effectivement.
              Pour le moment les prix ne sont gérés qu'en euro. Il faut donc mettre une veleur en euro sinon ça risque de faire des choses incohérente (en plus de l'existant).
              Les prix originaux (valeur et monnaie) peuvent être ajouté dans le bloc "Information sur l'édition".
              Certaines anciennes éditions se sont vu appliquer des prix correspondant à des côtes faute de mieux. Il faudra corriger tout ceci quand la gestion des côtes sera en place (pas tout de suite).

              • Merci de vous identifier pour poster un commentaire
              Scroll to top