bdphile

+1

Comptabilité par albums originels / intégral et coffret

Idée proposée par fou2bd le 3 mars 2017 à 09:33 - 5 commentaires
Bonjour à tous,

Il existe un compteur du nombre d'album de la collection, mais lorsqu'une collection comporte pas mal d'intégrales ou de coffret, il serait intéressant, je pense, d'avoir un équivalent album EO.

Exemple : Le Décalogue version intégrale (Tomes 1 à 11) , équivaut donc a 11 albums originels en terme de planches.
ou encore le prochain bloc de Gaston qui équivaudra aux 22 albums!

Cela permet de quantifier un peu mieux une collection, notamment en encombrement et en planches.

Merci d'avance. Wink


Commentaires & avis

  1. wilbur
    Il y a 5 mois

    Les coffrets je crois, comptent déjà pour plusieurs albums
    Ce qui personnellement me dérange un peu pour plusieurs raisons:
    - dans le cas du coffret du bois de vierges l'Eo du tome 1 n'est pas paru chez le même éditeur ( Robert Lafond ) que les deux suivants ( Delcourt ) Donc si je rentre le coffret, mon tome 1 n'est pas le bon( et c'est la vraie EO ) , si je rentre le tome 1 en plus mon décompte n'est plus bon
    - en rentrant le coffret je perds la main sur les albums, ce qui complique ( un peu ) quand par un exemple on a une dédicace sur un album dans le coffret
    Du coup, pour ma part, je fais l'impassse sur les coffrets, en le regrettant un peu.

    Pour ce qui est des intégrales, j'avoue être partagé. L'idéal serait un double comput: albums et livres ou volumes par exemple.

    • fou2bd
      Il y a 5 mois

      Je précise que l'intérêt premier de cette idée était d'abord pour un meilleur compte de BD par rapport au nombre nécéssaire pour avoir l'ensemble des planches d'une séries (et donc d'EO!) et de fait pour l'encombrement général, mais je n'avais pas pensé à ça côté gestion EO et réédition.
      @ +

      • Adrien Lauqué
        Il y a 5 mois

        Le découpage d'une histoire étant un choix éditorial de l'éditeur c'est un peu complexe a utiliser pour dénombrer les albums. D'autant que ce découpage peut varier ce qui pose du coup la question du choix de la référence. L'exemple le plus simple est Gaston justement qui a fait l'objet de nombreux découpage différent jusqu'à sa forme actuelle comportant plus de tome que la série originale.
        Du coup le parti pris de Bdphile est d'utiliser la notion de livre pour le décompte des albums. En ce sens, une intégrale compte pour un livre un coffret pour autant de livre qu'il regroupe.
        Un compteur complémentaire, et simple, pourrait être le nombre total de page de votre collection.

        • fou2bd
          Il y a 5 mois

          Je suis tout a fait d'accord avec toi Adrien, et c'est justement ce premier découpage qui serait la référence. Qui dans 3/4 des cas est "normé" par l'éditeur à un album de 48 ou 62 pages.
          Le nombre de planche pourrait être effectivement un compteur assez simple à mettre en place car la notion de planche est déjà rentré dans les descriptions des livres... Je vais de ce pas proposer l'idée! ;)

      • Papadji
        Il y a 5 mois

        Ce serait amusant de connaître le nombre astronomique de planches de sa collection, mais rien ne permettra d?évaluer son métrage linéaire, à part mesurer soi-même.

        • Merci de vous identifier pour poster un commentaire
        Scroll to top