bdphile

13 jan 2015

Quel hommage pour Charlie Hebdo à Angoulême ?
Par Adrien Lauqué

Bientôt une semaine que la barbarie humaine nous ait enlevé quelques uns des plus grands dessinateurs de presse français. Après les nombreux hommages dessinées de leur confrères et et ceux anonymes des citoyens du monde voici venir la question de l’hommage officiel de la profession.

Chaque année le festival international de la bande dessinée décerne le prestigieux grand prix de la ville d’Angoulême. Remis depuis 1974, ce prix vient récompenser un auteur pour l’intégralité de son oeuvre. La précédente édition de la manifestation avait distinguer Bill Watterson, créateur de Calvin et Hobbes.

Dimanche, un petit groupe de scénaristes et dessinateurs a lancé une pétition sur le site MesOpinions.com afin que cette année le prix soit exceptionnellement décerné au journal Charlie Hebdo et non a un auteur. Au moment ou nous écrivons ces lignes la pétition a reçue près de 1 500 signatures.

Gwen de Bonneval, un des instigateurs explique la démarche ainsi « Notre idée n’est pas de chercher à récupérer l’esprit de Charlie Hebdo, mais d’accompagner ses dessinateurs afin qu’ils aient la part belle pour l’édition du festival l’an prochain. Donner le Grand prix à quelqu’un cette année nous semblerait dérisoire et absurde. Le décerner d’office à Charlie n’est pas grand-chose en revanche, et c’est la moindre des choses. »

Parmi les instigateurs de la pétition on retrouve également parmi lesquels on trouve Etienne Davodeau, Pascal Rabaté, Cyril Pedrosa, Alfred ou encore Fabien Vehlmann. Pas sûr que ce prestigieux casting suffise a faire adopter cette proposition. En effet, cette initiative doit être accepter par la direction du festival et implique un changement dans les règles d’attribution du prix. Le lauréat est désigné par les votes des auteurs professionnels qui choisissent parmi une liste préétabli. Le processus a déjà débuté et les favoris cette année s’appellent Chris Ware, Katsuhiro Otomo, Alan Moore…

Cependant, cette initiative a peu de chance d'aboutir étant donné que les organisateurs du festival proposaient, dès le lendemain de la furie, la création d’un prix « Charlie de la liberté d’expression ». Cette décision a été validé et annoncé officiellement lundi. Ce prix viendra récompenser un dessinateur, de presse et/ou de BD, ne pouvant pas exercer son métier en toute liberté. Le délégué général du FIBD à confier à nos confrère du Monde que « Ce prix cessera d’être remis le jour où tous les dessinateurs du monde pourront s’exprimer librement, c’est dire qu’il a de l’avenir ». Ce choix à pour objectif « d'inscrire la disparition des auteurs de Charlie Hebdo et de ceux qui se trouvaient à leurs côtés dans une action qui puisse avoir une résonance dans l'avenir ».

Dans tous les cas il faudra également prendre en compte l’avis des rescapés de l’hebdomadaire satirique. D’autres manifestations de soutien, moins formelles, pourraient être organisées comme « concert dessiné » qui associerait des dessinateurs français et internationaux à une prestation musicale du compositeur Areski Belkacem.

Enfin, pour rappel, Georges Wolinski avait été récompensé par le grand prix de la ville d’Angoulême en 2005. L’édition 2015 du FIBD aura lieu du 29 janvier au 1er février prochain.


Commentaires & avis

  1. Merci de vous identifier pour poster un commentaire

Dernières chroniques

Le Château des étoiles
Tome 4 : Les Prisonniers de Mars
Lire la chronique
Persepolis
Tome 1 : Persepolis - Intégrale tomes 1 à 4
Lire la chronique
Astrid Bromure
Tome 1 : Comment dézinguer la petite souris
Lire la chronique
Le cadavre et le sofa
Tome 0
Lire la chronique
Elle s'appelait Tomoji
Tome 0
Lire la chronique

Devenez rédacteur !

Sur Bdphile, c'est vous qui faites l'actualité ! Chaque membre a la possibilité de soumettre des news ou brèves. Contactez-nous !

Scroll to top