bdphile

Derniers commentaires

Mortelle Adèle : 1. Tout ça finira mal

Une série cynique pour les enfants !
Si, si, ça existe !
Ma petite fille de 8 ans adore, moi aussi.
Par HLZ60 le 17 août 2017 à 19:55

Les enfants de la liberté (One-shot)

Histoire romancée de la 35ème brigade FTP sous l'occupation allemande en région toulousaine. Parmi ses membres, le père de Marc Levy narrateur. Une bonne façon de (re) mettre en mémoire ces évènements, l'image étant un supplément cognitif. La sordide course du train fantôme est édifiante de ce que sont les hommes quand ils obéissent à des fous l'odeur de la défaite accentuant l'ignominie. Les documents de fin d'ouvrage sont très intéressants.
Par pierre le 17 août 2017 à 18:29

L'attentat (One-shot)

Ce récit poignant met en exergue la désolation qui conduit le peuple palestinien à la révolte, à l'islamisme. L'apartheid pour ne pas dire plus de la politique israélienne est aveugle à son destin qui n'est pas le grand Israël mais le partage ou le chaos? Le roman de Yasmina Khadra est magnifiquement restitué par cette BD tel un thriller.
A lire et re lire.
Par pierre le 16 août 2017 à 16:41

Alger la noire (One-shot)

Un bon polar qui relie adroitement les "évènements d'Algérie" et une affaire de mœurs. On apprend beaucoup sur l'OAS et leur sordide politique de l'Algérie Française.
Par pierre le 16 août 2017 à 14:03

Ni Terre ni Mer : 1. Ni terre ni Mer 1/2

Parfait! Vivement la suite. Dessins et dialogues insufflent à cette histoire une ambiance particulière qui donne l'envie de passer rapidement à la planche suivante.
J'ai bien apprécié les quelques flash-backs qui apportent quelques éléments intéressants et permettent de mieux cerner certains personnages.
j'attends la suite pour une fin qui je l'espère sera du même tonneau !! Alors qui est le tueur?
Par pauline2coat le 15 août 2017 à 17:42

Mezek (One-shot)

J'ai relu avec grand plaisir Mezek. Non seulement le scénario est bien ficelé mais il nous apprend (du moins pour moi) un peu des débuts d'Israël en tant que nation; sa lutte armée contre l'Egypte du roi Farouk malgré le peu de moyen de son aviation et son recours à des mercenaires sans oublier la menace des extrémistes sionistes de l'Irgoun.
Par pierre le 15 août 2017 à 16:37

Revoir Paris : 2. La Nuit des constellations

Difficile pour moi de commenter cet album. En tant que grand admirateur des cités obscures, je suis à la fois émerveillé et déçu par ce "Revoir Paris". Trop réaliste pour être surréaliste, trop poétique pour être classé au rayon SF... On retrouve le beau papier épais et l'univers Vernien des cités, mais il manque cette touche de fantastique qui apporte tant à ces albums ! Cela reste un beau diptyque mais ce n'est malheureusement pas un nouvel épisode des cités obscures...
Par Geoffrey le 14 août 2017 à 13:59

Your Name. : 1. Your Name. - Tome 1

Si vous avez aimé le film, vous aimerez sens doute le manga.
Celui-ci reprend l'histoire du film, les dessins magnifiques nous emporte dans cet univers.
Par flidou le 14 août 2017 à 12:04

Power Rangers : 1. Ranger Vert - Année Un

Une BD pour les "nostalgeeks". L'histoire est classique et typique des Powers Rangers mais y est bien actualisée (présence de GSM derniers cris et de Vlog). On se concentre un peu plus sur le côté psychologique des personnages et de leurs places au sein d'un groupe (que ce soit scolaire ou de l'équipe des powers rangers), attention nous ne sommes pas non plus dans du Freud ;-)
Au niveau du dessin, on est sur les costumes de la série TV et pas du film fraichement sorti. Il est correcte mais manque parfois de détails sur les visage dévoilés mais pour les costumes, robots et monstres il fait bien son job. Dommage que le format est un peu petit pour savoir profiter à fond de la grandeur des robots qui paraissent un peu à l'étroit dans leurs cases.

Bref une bande dessinée sympathique qui fait son fan-service et qui nous laisse sur une fin qui nous donne envie d'en savoir plus sur ce personnage mystère. Tout les ingrédients des Power Rangers s'y retrouvent et la lecture (même si l'histoire est un peu basique) reste un moment agréable (malgré la rapidité du déroulement de l'histoire)
Par zedruide le 11 août 2017 à 12:04

Oracle : 9. La Louve

Pour ceux qui achètent cette série depuis le début et qui commençaient à la trouver tirer en longueur, cet épisode devrait les rassurer. J'ai bien aimé le scénario et la destinée de l'héroïne mais reste un peu perplexe sur la fin de l'album qui finit un peu en queue de poisson......
Par Aaron le 10 août 2017 à 21:26
Scroll to top