Valérian... le film

bdvore78

De Paris
Inscription: 13/01/2015
Messages: 275

Valérian... le film

Par bdvore78 le vendredi 28 juillet 2017 à 14:22
Bonjour à tous,

Bon allez je me lance et je crée le topic sur le film Valérian Smile
Je suis allé le voir mercredi, car il pleuvait en Normandie ou j'étais en vacances alors il fallait bien trouver quelque chose à faire Smile
Comme vous le voyez je ne fais pas partie de ceux qui attendaient la sortie depuis des mois. Pour tout vous dire j'étais même plutôt agacé par le battage médiatique. Quand la première chose que l'on dit sur un film, c'est le prix qu'il a couté, cela ne met en général pas en confiance!!! Et pourtant j'adore Luc Besson, donc pas d'a priori négatif de ce côté.
Enfin, pour finir cette intro surement trop longue... je n'ai jamais lu un seul Valérian et je ne connais pas du tout la série!

Au final mes impressions sur le films sont plutôt bonnes. J'ai passé un bon moment. Je n'avais pas de grosse attente, donc moins de chance d'être déçu. Il y a d'énormes ficelles, comme la bombe qui va sauter dans 4 min et le compte à rebours qui s'écoule qui s'écoule... Y'a-t-il vraiment encore des gens qui croient que la bombe va sauter? Big Grin
Les effets spéciaux sont très beaux. Les acteurs sont bons. On retrouve plein de clins d'oeil à plein de films de science fiction: le 5ème élément, Star Wars... J'ai beaucoup aimé la scène avec Alain Chabat Smile L'univers est envoutant et le scénario est bon. Petit bémol, j'ai trouvé que certaines scènes étaient comme ajoutées, sans vraiment apporter grand chose à l'histoire, cela m'a parfois donné l'impression qu'il fallait une n-ième scène en 3D...
Je n'ai bien sur pas d'opinion sur la fidélité avec la BD, les personnages, l'ambiance... donc si vous non plus vous ne connaissez pas Valérian (on ne doit pas être nombreux sur ce site Smile ), vous pouvez y aller sans problème.

Amicalement,

jcat59

42 ans, de
Inscription: 03/01/2016
Messages: 579

Par jcat59 le samedi 29 juillet 2017 à 11:01
Salut Wink

Je suis allé le voir hier.

Eh ben j'ai le même avis que toi! ^^
Bien rythmé même si le scénario n'est pas transcendant (aucune surprise).
Je suis par contre pas très fan du casting Valerian/Laureline...
On est dans l'action, pour les sentiments, on ira voir ailleurs ^^
Pour le côté "patchwork" des scènes, j'ai le sentiment que Besson a voulu mettre un max de référence à l'univers de la BD. Pas gênant en soi mais qui aurait nécessité une durée de film plus longue peut-être...Là, on a un côté "zapping" pas terrible.

Bref, sympa à voir même si j'aurai préféré un film plus profond (quitte à "casser" le rythme)

cali44

43 ans, de
Inscription: 21/02/2012
Messages: 698

Par cali44 le lundi 31 juillet 2017 à 20:11
J'ai bien aimé et même si Besson a pris des libertés sur l'histoire, ce qui est obligé pour la durée d'un film, il est resté fidèle. Plus que pour Adèle Blanc-Sec. C'est plus comme Chabat sur Astérix, l'histoire est là, il y a des rajouts.

Ce n'est pas une grosse surprise, je n'aime pas tout ces films, mais le 5 eme éléments était déjà un signe de sa passion pour Valérian.

Papadji

63 ans, de Bruxelles
Inscription: 13/12/2012
Messages: 131

Après la séance

Par Papadji le samedi 5 août 2017 à 0:29
Bonjour à tous.

J’ai déjà posté le même texte sur :
https://www.bdphile.info/forum/subject/1206/
Mais c’est en effet ici que ce (trop) long message devait arriver.
Alors, désolé pour le doublon...

Mais avant, concernant la fidélité ou pas aux albums, comme j’ai lu plus haut, il est inutile d’espérer une fidélité de scénario : c’est impossible !
Une page d’album peut générer 20 minutes d’un film, comme 10 pages peuvent sauter sans qu’on s’en rende vraiment compte.
N’oublions pas qu’un album force l’auteur à de nombreuses ellipses et à ne présenter que quelques fenêtres sur l’univers qu’il a en lui, alors que son imagination déborde de plans, de scènes, d’images fixes ou en mouvement que son génie créateur doit condenser en 48 pages.
Et l’univers de l’auteur évolue avec le temps, certains personnages peuvent le "forcer" à réinventer une autre version, et tout reste possible.
Alors, qu’un cinéaste pétri du même univers, avec des variantes qui lui sont personnelles, nous propose une version différente, réinventée, mais fidèle à l’esprit de l’auteur, qu’importe que l’histoire racontée soit différente.
Soyons contents d’avoir des flashs, des correspondances occasionnelles qui nous replongent dans telle ou telle case d’un album.
Pensons aussi qu’en cinéma, trop de gens ont le pouvoir de décider ce qui peut se faire, ce qui doit être, qui doit jouer, quelles scènes seront coupées au montage, quel public sera visé, ce qu’il faudra absolument leur montrer au détriment de la cohérence de l’œuvre et du respect des artistes qui l’ont façonnée.

Comme vous allez lire, je suis plus enthousiaste maintenant qu’après avoir vu le film, mais je ne retire rien de mes impressions "sur le vif".

APRES LA SEANCE (3 août)

Bonne impression générale :
On sort content d’avoir vu un chouette film, et les éléments fidèles aux albums sont assez nombreux pour qu’un amateur de BD y trouve son compte.
Il y a seulement un peu trop de "dommage que" pour que le film ait une grande carrière et marque le cinéma autant que le cinquième élément.

Dommage que :
Les nombreuses scènes d’action soient desservies par une bande-son nulle à chier (le terme n’est pas excessif), alors que dans les autres plans, la musique sait faire oublier son manque de créativité : Alexandre Desplat ne risque pas de décrocher un césar avec cette piètre collaboration.

Dommage que :
Le début soit lent et long, trop long : dérouler d’une traite le contexte du film pendant près de 10 minutes est aussi pénible à suivre qu’un cours d’histoire.
On en vient à spéculer sur le moment où le film va enfin commencer...

Dommage que :
Le rythme des séquences, des répliques ne serve pas l’action (un découpage que les Américains savent faire à la perfection).
Impression renforcée par le décalage de la musique qu’on dirait tirée d’un autre film.

Dommage que :
Des mouvements de caméra inutiles perturbent les spectateurs captivés, au point de les détacher du film.

Dommage que :
Valérian et Laureline ne soient pas assez fidèles à leur caractère de papier.
Laureline est blonde et pas rousse (sans doute parce que les Américains associent le roux à la sorcellerie : une héroïne positive rousse est quasi impossible).
Elle est un peu garce au lieu d’être taquine, pas assez sexy, et jamais rêveuse comme elle parait parfois en BD.
Valérian est mièvre au lieu d’être toujours un peu paumé, son visage de jeune premier souriant et entreprenant ne colle qu’aux standards US de films pour adolescents.
Physiquement, j’aurais préféré un sosie de David Bowie. Même Dave aurait été meilleur...

Dommage que :
Le jeu des acteurs en général fasse pâle figure face à celui insufflé dans les créatures digitalisées.
On finira par remplacer les acteurs humains par leur sosie numérique, pas par souci d’économie, mais par souci de qualité !

Les nombreux points positifs :

Une fois lancée, l’intrigue est facile et agréable à suivre, aussi captivante que la lecture des BD.

Les effets spéciaux sont bluffants : un régal.

Les diverses créatures ont un rendu précis et "crédible", belles dans leur étrangeté parfois horrible.

Les Shingouz sont parfaits dans leur rôle, tant au physique qu’au caractère. (il reste un léger souci avec leurs trompes)

La prestation prolongée de Rihanna (au lieu d’une simple apparition de star) est le meilleur moment du film.
Elle surpasse en qualité de jeu tout le reste de la distribution.
Cette participation fera date dans sa carrière, au point qu’on en oubliera peut-être (dans quelques générations) qu’elle a aussi chanté.

On espère voir un deuxième, en souhaitant que le succès commercial du premier soit suffisant pour le permettre, mais c’est pas gagné d’avance....

Papadji

Mikaya

39 ans, de Clisson
Inscription: 29/12/2011
Messages: 353

Par Mikaya le samedi 5 août 2017 à 23:29
Waaa Papadji Smile merci pour cette analyse fort bien rédigée Smile

Geoffrey

33 ans, de Bonneville
Inscription: 12/08/2013
Messages: 51

Par Geoffrey le lundi 7 août 2017 à 16:38
Salut à tous,

En voyant le titre, j'ai cru que c'était un post très négatif sur le film... Il faudrait peut-être le modifier car je me rends compte que ce n'est pas forcément vrai (mais ça aurait été drôle...)

Sinon j'ai aussi vu le film la semaine dernière, je partage du coup mon expérience car ce fut une expérience ! J'ai vu ce film en 3D et avec la technologie "light vibes" développée par CGR cinémas et adoubée par Besson en personne... En quoi consiste cette expérience ? Pour commencer vous prenez 2€ de plus dans la vue sur votre ticket de cinémas (et oui il faut bien payer le développement). Vous pénétrez ensuite dans une salle somme toute assez classique sauf qu'elle possède une douzaine d'écrans verticaux sur les murs latéraux de la salle. ainsi que des spot led du style boite de nuit au dessus de chacun d'eux... bon... ma foie. Le but de ce dispositif est de vous immerger dans le film et d'oublier tout ce qui se passe autour, chose qu'il est tout à fait possible de faire chez soit : il suffit d'un bon scénario, de bons acteurs, d'un bon montage... bref d'un bon film. On est pas tout à fait au futuroscope mais pas loin... Le film commence, les écrans latéraux sont évidement synchronisés avec l'écran principal et diffusent une sorte de prolongation floue de l'arrière plan du film sur les cotés de la salle. Au début c'est très perturbant et franchement agaçant, tout sauf immergé, on est plutôt dérangé. Pire que tout, les espèces de spots vous balancent de la lumière blanche quand un acteur se balade avec une lampe torche par exemple, c'est insupportable, vous avez l'impression que quelqu'un se pointe en retard avec le flash de son téléphone pour trouver sa place... Avec en prime les reflets dans les lunettes 3D, pour le coup ça vous sort complètement du film ce qui est l'effet inverse à ce qui était recherché !! Au fil du temps on s'habitue, et on s'immerge effectivement bien dans l'ambiance du film en particulier sur les scènes d'action et les plans séquences. En revanches durant les plans / contre plans lors des dialogues par exemple, la techno n'apporte rien et est plutôt dérangeante obligeant l’œil à se réhabituer en permanence à un nouveau niveau de luminosité dans la salle... pas terrible. Globalement je suis assez critique donc mais je pense qu'il y a un potentiel à exploiter à condition de le limiter à des scènes bien choisies et le laisser "en sourdine" le reste du temps.

Sur le film en lui même je l'ai trouvé bien, je n'ai lu que quelques Valérian dans ma vie mais je trouve que l'humour de la BD est bien retranscrit les effets spéciaux sont franchement époustouflants, la 3D bien faite, les acteurs plutôt bons. Il y a des tas de références, qui tiennent à cœur à Besson je pense : j'ai évidement noté avatar, star wars (même si c'est plutôt l'inverse évidement), le 5eme élément, blade runner... Mais aussi quelques clin d'oeil je me souvient notamment d'un joli clin d’œil à Roger Rabbit... Je trouve la critique presse globalement très dure.

jcat59

42 ans, de
Inscription: 03/01/2016
Messages: 579

Par jcat59 le lundi 7 août 2017 à 17:04
Salut Geoffrey,

Merci pour cet avis détaillé Smile

je me suis permis de corriger la petite erreur dans le titre du sujet pour (en effet) éviter toute mésentente Wink

Mikaya

39 ans, de Clisson
Inscription: 29/12/2011
Messages: 353

Par Mikaya le mardi 15 août 2017 à 23:31
a mon tour de l'avoir vu et... j'ai carrément apprecié le divertissement proposé Smile
humour action et visuel qui cartonne, what else? je ne connais pas la BD mais l'univers et la réalisation ici proposée m'ont carrément accrochés Smile
Protection des mineurs

Attention, la page que vous souhaitez consulter contient des visuels réservé aux personnes majeures.

En cliquant sur OUI, J'AI PLUS DE 18 ANS, vous certifiez avoir pris connaissance des obligations suivantes :

  • Je suis majeur et averti du caractère érotique des images sur cette page.
  • Je certifie ne pas le faire connaître à des mineurs et m'engage à mettre en oeuvre tous les moyens existants à ce jour pour empêcher un mineur d'utiliser mon ordinateur pour parvenir sur cette page.
  • Je décharge l'éditeur de ce site de toute responsabilité si un mineur vient à accéder sur ce site par négligence de ma part de quelque manière possible.
Connexion