Davy Mourier (Davy Mourier)

Biographie

Scénariste, dessinateur & coloriste de bandes-dessinées franco-belge né à Annonay (France).

Je m’appelle Davy Mourier. Je suis Ardéchois, à la base. Je suis venu à Paris pour faire de la télévision, c’était mon rêve. Mais vu qu’au début, les gens de la télévision ne voulaient pas que je fasse de la télévision, j’étais graphiste. J’ai commencé dans le DVD, je travaillais chez Kaze, je faisais des coffrets de dessins animés. Entre temps, la chaîne No Life s’est lancée, et vu que j’en avais marre du DVD, je suis parti y travailler. J’ai fait une série avec Monsieur Poulpe et Didier Richard qui s’appelle Nerdz. C’était, je pense, la première websérie en France. Et ça a dépassé nos espérances. Au début, c’était une saison, puis deux, trois, quatre… Au départ sans budget du tout, puis au bout d’un moment , on a trouvé Ankama qui nous a donné de l’argent. Et puis j’ai fait des BD à côté : je rêvais d’en faire, et le succès de Nerdz me l’a permis. Je voulais faire des oeuvres à moi, pas inspirées de la série, donc j’ai fait des BD autobiographiques. Deux chez Adalie, deux chez Ankama, et la BD de Karaté Boy, la série pleine de fails volontaires. J’ai aussi sorti des DVD de Nerdz et de la série Karaté Boy. Après ça, on a lancé le Golden Show qui a beaucoup marché l’année dernière sur Internet, avec François Descraques et Monsieur Poulpe. On a fait ça pendant sept mois. Ça s’est mal fini avec Ankama, on a arrêté. Et entre-temps, Alexandre Astier a accepté de nous produire. Donc on est revenus sur Golden Moustache, avec le Golden Show produit par Alexandre Astier. Et comme ça s’est fini avec Ankama, j’ai changé d’éditeur. Delcourt a acheté mon projet, La Petite Mort. J’ai aussi trouvé un éditeur de jeux vidéo qui a accepté de me recevoir. Le projet La Petite Mort leur a plu, et donc on a fait un jeu vidéo, qui sort le 4 septembre, en même temps que la BD. Avec ton iPhone, quand tu filmeras la page, ça téléchargeras le jeu et tu pourras jouer. Et c’est le CNC qui a donné de l’argent pour faire le jeu vidéo parce qu’ils ont aimé. C’est un jeu français, voilà ! Je me suis aussi lancé dans le one-man show. J’ai fait deux dates exceptionnelles au théâtre de Dix Heures, et ils ont aimé. Et donc à la rentrée [l’interview a été réalisée à l’occasion de la Japan Expo début juillet, NDLR], il y a des chances pour que j’ai une date par semaine au théâtre de Dix Heures. Le spectacle s’appelle Petite dépression entre amis.
Protection des mineurs

Attention, la page que vous souhaitez consulter contient des visuels réservé aux personnes majeures.

En cliquant sur OUI, J'AI PLUS DE 18 ANS, vous certifiez avoir pris connaissance des obligations suivantes :

  • Je suis majeur et averti du caractère érotique des images sur cette page.
  • Je certifie ne pas le faire connaître à des mineurs et m'engage à mettre en oeuvre tous les moyens existants à ce jour pour empêcher un mineur d'utiliser mon ordinateur pour parvenir sur cette page.
  • Je décharge l'éditeur de ce site de toute responsabilité si un mineur vient à accéder sur ce site par négligence de ma part de quelque manière possible.
Connexion