Arthur Piroton

Biographie

Scénariste & dessinateur de bandes-dessinées franco-belge né à Vien (Belgique) et mort à Anthisnes (Belgique).

Arthur Piroton, né le 4 juin 1931 à Vien et mort le 22 janvier 1996 Anthisnes, est un auteur belge de bandes dessinées. Il est notamment connu pour sa série Jess Long Arthur Piroton est né le 4 juin 1931 dans le petit village de Vien (dans le petit hameau "Les Floxhes"), sur la commune d'Anthisnes (Liège - Belgique). Tout petit déjà, Piroton avait le don du dessin, mais sa famille était bien loin de l'imaginer en créateur de bandes dessinées. Ses parents voulaient qu'il fasse une carrière plus "sérieuse". Ainsi, il devint dans un premier temps "designer de meubles". A côté, bien sûr, il dessine sa première bande dessinée: 'Le Crime de Tolumont' à partir de 1950. Tolumont est un lieu dit de la commune d'Anthisnes où se trouve une très ancienne ferme en pierre du pays. Cette bande dessinée sera l'histoire romancée d'un crime perpétré à la fin du XVIIIe siècle à cet endroit (cette histoire elle est d'ailleurs toujours en vente à l'Avouerie d'Anthisnes). Arthur débute d'abord dans le journal catholique belge "La Cité" en 1950 (où sera publié "Le crime de Tolumont"). Piroton écrivit un jour à Hergé pour lui demander des conseils. Le créateur de Tintin lui en donna gentiment quelques uns. Une correspondance avec le "maître de Bruxelles" durera pendant quelque temps. Le 26 avril 1956, Arthur Piroton se retrouve chez "Spirou". Il y rencontra Maurice Tillieux qui n'était jamais avare en conseils et en encouragements pour les "petits nouveaux" de talent. Pour ses débuts chez Spirou, Arthur vivra à Bruxelles pendant six ans avec sa petite famille. C'est à cette époque aussi qu'Arthur rencontrera Paul Deliège, qui deviendra son plus grand complice. Arthur illustre aussi certaines revues comme "Bonnes Soirées" et "Télé-Moustique". Bientôt, c'est la consécration pour Arthur. Une première illustration dans "Risque-Tout", ce supplément éphémère au journal de "Spirou", qui parut vers le milieu des années cinquante. Ce premier dessin illustrait un article où il était question de Johan, Pirlouit et Peyo. Et le premier travail (en 1957) qu'exécuta le futur créateur de "Jess Long" pour le magazine "Spirou" fut l'illustration d'un roman de Xavier Snoeck: "Demain l'Aile Rouge". Arthur Piroton continua à collaborer au journal. Il réalisa des mini-récits, des illustrations, des Oncles Paul, des couvertures pour le journal (voir ci-dessous). On lui doit des dessins pour des sujets d'articles comme on n'en faisait qu'au cours des années cinquante: "Nous vivrons dans un Thermos", "Fabriquer la Pesanteur", "Corps à corps avec l'Everest", "Paquebots pour Mars",... 1961 est une grande date pour Arthur. Elle marque les débuts de "Michel et Thierry", les ancêtres des "Casseurs de Bois". Ces deux personnages consacraient l'entrée de l'aéromodélisme et du vol à voile dans la bande dessinée. Sur des scénarios de Charles Jadoul, "Michel et Thierry" connurent plusieurs aventures (11 au total, dont une seule en album chez Dupuis : "Le grand Raid"). Dans ces aventures, Arthur Piroton dessine de sa propre expérience, car il est lui-même maquettiste d'avions et lauréat de divers concours internationaux. D'ailleurs, un petit terrain d'aviation créé par un groupe de passionnés en aéromodélisme existe depuis plusieurs années à Anthisnes. Ce club, c'est le CRPAL pour Club Royal Petite Aviation Liégeoise. Arthur Piroton y était membre très actif. Aujourd'hui, un stage au nom d'Arthur Piroton s'y déroule d'ailleurs régulièrement depuis plusieurs années! Piroton, qui a quitté le studio Dupuis le 16 avril 1962, soit six ans jour pour jour après y être rentré, cherche une nouvelle voie et anime, en collaboration avec Paul Deliège, la première aventure des Krostons. Cette aventure est signée "Max Ariane". Paul Deliège dira à ce sujet: "C'est l'histoire d'un dessinateur qui crée ses personnages "Les Krostons" et qui raconte "Voilà ce qui m'arrive à moi". On ne pouvait par dire, "Piroton et Deliège, voilà ce qui leur arrive à eux !" alors ça n'avait pas de sens de signer de nos deux noms alors que je présentais Max Ariane en tant que dessinateur. Il fallait que les gens y croient." Cette expérience intéressante de 44 planches mêlant le style réaliste de Piroton aux personnages comiques de Deliège sera, hélas, sans lendemain. En 1968, Piroton crée un nouveau personnage "Martin Lebart", mais ce dernier ne vivra que l'espace d'une aventure, écrite elle-aussi par Charles Jadoul qui quittera bientôt l'entreprise. C'est dans le courant de l'année 1969 que naît "Jess Long", fruit de la complicité d'Arthur Piroton et de Maurice Tillieux. Un scénario musclé, une solide documentation réunie sur les Etats-Unis, le cadre du F.B.I. et des enquêtes haletantes: la formule fut trouvée d'emblée. Au début de l'année 1978, la disparition accidentelle de Tillieux, durant ses vacances en France (accident de voiture), fit craindre à certains que c'en était fait de "Jess Long", mais la série est si bien lancée, son mécanisme si bien huilé que rien ne vient en perturber la bonne marche. En 1979, sur un scénario de Mittéï et avec la collaboration de Francis Carin, Piroton créa une nouvelle série: "Les Casseurs de Bois", nouvelle mouture de "Michel et Thierry". Les derniers temps, Arthur avait eu envie d'essayer autre chose. Avec la complicité de Raoul Cauvin, il avait élaboré "Les Maîtres du barreau", des courts récits raillant les avocats et leurs petites manies. Malheureusement, il n'y aura qu'un seul récit publié car Arthur Piroton nous quitte d'une pénible maladie le 22 janvier 1996, à l'âge de 64 ans. C'était un homme calme, posé, très talentueux et passionné. Il était l'un de ces auteurs qui avait abondamment participé, depuis le début des années cinquante, au succès du journal "Spirou". Le 21ème album de "Jess Long" ("Le Témoin") allait paraître...
Protection des mineurs

Attention, la page que vous souhaitez consulter contient des visuels réservé aux personnes majeures.

En cliquant sur OUI, J'AI PLUS DE 18 ANS, vous certifiez avoir pris connaissance des obligations suivantes :

  • Je suis majeur et averti du caractère érotique des images sur cette page.
  • Je certifie ne pas le faire connaître à des mineurs et m'engage à mettre en oeuvre tous les moyens existants à ce jour pour empêcher un mineur d'utiliser mon ordinateur pour parvenir sur cette page.
  • Je décharge l'éditeur de ce site de toute responsabilité si un mineur vient à accéder sur ce site par négligence de ma part de quelque manière possible.
Connexion