Le club du suicide (one-shot) FR

BD

Détails de l'édition

Scénario
Clément Baloup
Dessin
Eddy Vaccaro
Éditeur
Soleil
Date de publication
25 mai 2011
Collection
Noctambule
Format
96 pages - 18€
EAN
978-2-3020-1603-3

L'avis des BDnautes

1/ 5
1 1 0 2 14

Synopsis

Une réflexion teintée d'humour noir portée par la force visuelle et le symbolisme du récit. Toujours en quête d'aventures extravagantes, le prince Florizel et son acolyte, le colonel Géraldine, font un soir la rencontre d'un étrange jeune homme, qui les convie à participer à une soirée au Club du suicide. Ils découvrent alors avec horreur et fascination une partie de cartes diabolique où le seul gain est… la mort. Originellement écrit en roman-feuilleton, ce recueil de nouvelles regorgeant de digressions, d'ellipses et de changements d'atmosphères a permis aux auteurs d'interpréter et d'imaginer des scènes entières, tout en restant le plus fidèle possible à R. L. Stevenson.
source: éditeur

Toutes les éditions

Il n'y a pour le moment aucune autre édition dans notre base pour cet album.

L'avis de la communauté

Commentaires


  1. Geoffrey
    Il y a 4 ans

    Oulala, c'est un peu dur comme critique mais à mon avis, l'adaptation est ratée ! Je dis "à mon avis" car je ne connais pas le roman original... donc il est possible que la BD ne soit que le miroir de l'?uvre originale. L'idée de base est pourtant prometteuse : un club, permettant de se suicider sans perdre la face et en s'affranchissant du courage nécessaire pour passer à l'acte. Mais le récit est confus, les ellipses narratives et la multiplicité des personnages nous perdent complètement. Au lieu de creuser un peu sur les conséquences d'un tel club : la psychologie des suicidaires mais aussi le fait qu'il engendre non seulement des "morts" mais aussi des criminels ; le récit se concentre sur l'histoire d'un personnage qui cherche à échapper à la mort qu'il a pourtant cherchée. Le dessin, confus lui aussi participe à embrouiller le lecteur avec des personnages graphiquement très proches. Il faut faire un effort pour savoir qui parle sans compter que le vocabulaire et le niveau de langue, probablement emprunté au roman original rajoute de la confusion à la confusion !

    Protection des mineurs

    Attention, la page que vous souhaitez consulter contient des visuels réservé aux personnes majeures.

    En cliquant sur OUI, J'AI PLUS DE 18 ANS, vous certifiez avoir pris connaissance des obligations suivantes :

    • Je suis majeur et averti du caractère érotique des images sur cette page.
    • Je certifie ne pas le faire connaître à des mineurs et m'engage à mettre en oeuvre tous les moyens existants à ce jour pour empêcher un mineur d'utiliser mon ordinateur pour parvenir sur cette page.
    • Je décharge l'éditeur de ce site de toute responsabilité si un mineur vient à accéder sur ce site par négligence de ma part de quelque manière possible.
    Connexion