bdphile

Les Voyages d'Anna (one-shot)

BD
3.6/ 5
5 1 4 7 34

Dessin
Emmanuel Lepage
Couleurs
Emmanuel Lepage
Textes
Sophie Michel
Éditeur
Daniel Maghen
Date de publication
24 novembre 2016
Dépot légal
24 novembre 2016
Format
Cartonné - 104 pages - 23€
Dimensions
22.5cm x 30.5cm
EAN
978-2-3567-4049-6

Synopsis

Entre 1885 et 1910, la jeune Anna sillonne le monde en compagnie de Jules Toulet, célèbre peintre voyageur. Anna, que Toulet appelait "sa muse", a aujourd'hui presque cent ans et, à mesure qu'elle parcourt les carnets que Jules lui a laissés, la vérité lui saute aux yeux : Jules l'aimait. Mieux vaut tard que jamais... Anna décide de lui écrire la lettre qu'il a attendue toute sa vie. Ce faisant, elle va nous entraîner dans le récit d'un périple extraordinaire. Abou Simbel en Egypte, la rivière du Wouri au Cameroun, la Mer de Chine, la magie de Venise en hiver ou encore l'Île de Pâques, autant de paysages fabuleux, d'une quinzaine de pays différents, qui retracent le parcours d'Anne et Jules brillamment restitué par les illustrations d'Emmanuel Lepage. A travers les images panoramiques d'une étonnante beauté qui ornent le manuscrit d'Anna, l'auteur confirme, encore une fois, sa maîtrise prodigieuse de la couleur et de la lumière. Avec ce carnet, le lecteur, spectateur, plonge dans l'univers de Lepage, dessinateur-voyageur qui, comme à son habitude, transmet par le dessin sa vision très personnelle des endroits qu'il a visités et aimés. Véritable perle rare, à mi-parcours entre le carnet de voyages et la BD, l'ouvrage contient par ailleurs de nombreux crayonnés et recherches couleurs.

Pendant qu'Anna voyage, Jules la peint. D'après nature pour certains portraits, de mémoire et grâce à son imagination pour la majorité des autres. Or, l'année de ses cent ans, Anna la globe-trotter décide d'écrire une longue lettre à son amoureux transi, celui qui n'a jamais pu lui avouer ses sentiments... Ce sont les tableaux de Jules et la lettre d'Anna qui forment l'Art-Book que Daniel Maghen consacre à Emmanuel Lepage. Ou bien est-ce Emmanuel […]

Scroll to top